Astrologue prédit une pandémie mondiale – Service d'actualités en astrologie

Y avait-il un
avertissement de la communauté astrologique mettant en garde contre une pandémie mortelle
à partir de janvier 2020 qui tuerait des milliers de personnes et conduirait à des
dysfonctionnement et chaos dans le monde?

L'emblématique
L'astrologue mondain français Andre Barbault est décédé en octobre 2019, une semaine après
son 98e anniversaire. Mais son
des idées intuitives vivent dans les nombreux livres et articles publiés qu'il a laissés
derrière. Sur cette liste est un article
traduit par Kate Johnson pour le numéro de mai / juin du Journal astrologique c'est sur le sujet.

«Cela pourrait bien
c'est que nous sommes sérieusement menacés par une nouvelle pandémie en 2020-2021 », Barbault
exprimé, exprimant sombrement en 2011 sa crainte qu'un tel résultat soit un
possibilité distincte.

Banal
les astrologues se concentrent sur les affaires et les événements mondiaux.
L’approche de Barbault face à ce défi a plongé profondément dans l’histoire pour
pour la corrélation entre les influences astrologiques et les pandémies. Ses recherches ont commencé avec la peste antique
des 3rd siècle av. et a continué dans le présent. En chemin, il s'arrêta pour considérer l'astrologique
influences ayant un impact sur ce qu'il a décrit comme «la pire pandémie de l'histoire».

En 1347–1348, la peste bubonique, la terrifiante «peste noire», a décimé un tiers de la population européenne en moins de deux ans – soit plus de vies que celles perdues lors de la guerre de Cent Ans entre l'Angleterre et la France. Barbault écrit que l'épidémie en évolution rapide est venue de la région méditerranéenne en 1347 et a contaminé toute l'Europe.

Une terrible panique

"Le
le massacre a engendré une terrible panique, qui s'est manifestée par une punition
la flagellation et les massacres de Juifs et de lépreux tenus pour responsables de la
peste », a-t-il observé.

L'un des Barbault
livres, Cycles planétaires Astrologie mondaine,
a été traduit en anglais par l’Astrological Association of Great
La Grande-Bretagne en 2014. L'auteur y explique
pourquoi il s'est souvent enfermé "dans un endroit éloigné et éloigné où vous ne pouvez pas
devinez ce qui se passe dans le monde qui vous entoure.
J'ai dû me débarrasser des illusions », a-t-il déclaré.

Isolé dans
de cette façon, l'astrologue nonagénaire a prédit avec précision les événements mondiaux des années et
parfois des décennies à l'avance. Pour
Par exemple, plus d’un an avant la mort de Staline en 1953, il a utilisé le
Cycle Saturne / Neptune pour prédire une transformation majeure du système soviétique et
son effondrement ultime en 1989. Plus
il a récemment prédit la crise économique mondiale de 2008-2010. Et il était au courant de la pandémie actuelle
avec son effondrement économique qui l'accompagne.

Pour plus
de 40 ans ses prédictions publiées dans L’astrologue,
un magazine français.

Symboliquement,
d'un point de vue astrologique, l'aspect conjonction marque la fin d'un
cycle et début du suivant. le
les planètes conjointes semblent occuper le même degré du signe astrologique
ils transitent ou passent. Astrologique
Le président de l'Association, Roy Gillett, a déclaré que Barbault avait entrepris un
enquête sur les conjonctions planétaires impliquant une combinaison des cinq
planètes extérieures, de Jupiter à Pluton. Pour cette tâche, il a utilisé un outil de diagnostic, le
Index cyclique, qui a d'abord été développé par un autre astrologue français,
Henri-Joseph Couchon, pour tracer les turbulences planétaires en temps de guerre et
paix.

L'indice cyclique est basé sur les degrés croissants et décroissants de séparation entre les paires planétaires conjointes. Barbault a utilisé cette méthodologie pour prévoir les événements sociaux, culturels et économiques majeurs. Il a non seulement prédit la pandémie de 2020-21, mais revient sur le 14e siècle pour montrer comment certaines positions planétaires ont indiqué des pandémies similaires, a déclaré Gillett.

La mise en scène

Barbault
identifié certains moments de l'histoire où la concentration ou le regroupement
des cinq planètes extérieures se déplaçant plus lentement ont coïncidé avec des épidémies, des guerres et des
catastrophes. Par exemple, en 1347, le
les planètes Jupiter, Pluton et Uranus ont formé une triple conjonction dans le
signe astrologique du Bélier tandis que Saturne et Neptune, les autres coups lents, étaient
à proximité dans les signes des Poissons et du Verseau.
Seuls 73 degrés séparaient Uranus et Neptune, les planètes encadrant cette
regroupement.

De même, dans
Janvier 2020, Saturne et Jupiter étaient étroitement liés
Le Capricorne et Jupiter étaient relativement proches dans le même signe astrologique. Ce groupe de cinq planètes comprenait également Uranus
en Taureau et Neptune en Poissons tous réunis à environ 100 degrés de chaque
autre sur la roue d'horoscope à 360 degrés.

Des aspects uniques mais similaires ont été observés lors d'autres
pandémies. Barbault a écrit que le Grand
La peste de Londres en 1665 a coûté la vie à environ 70 000 personnes, soit environ 15
à 16% de la population de la ville.
À l'époque, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune étaient rassemblés dans
environ 40 degrés. De plus, une épidémie de
grande peste a frappé l'Europe occidentale en 1720-1721, Marseille perdant 50 000
ses habitants. A cette époque, Saturne et un trio Jupiter-Uranus-Pluton étaient
positionné à l'intérieur d'un arc d'environ 60 degrés.

Dans son Journal astrologique article Barbault
écrit que l’essentiel du travail est qu’il «mène à une
vision qui embrasse des situations diverses. Nous continuons d'élargir le champ d'observation,
et en élargissant notre vision, nous remodelons notre vision des choses. »

L'univers
est capable d'envoyer des messages mixtes. Par exemple, en 1485, Barbault dit que l'élan
pour la Renaissance a été accompagnée d'une grande pandémie de peste appelée
Sueurs anglaises, qui ont également ravagé l'Europe.

"La base d'André
le point est que lorsque les planètes extérieures sont proches les unes des autres, l'impulsion pour le changement
est fort. Mais le changement peut être
bénéfique ou non bénéfique – cela dépend d'où vous le regardez. Ce qui est bon pour une infestation de fourmis peut ne pas être
bon pour ma cuisine », a déclaré Gillett.

"Le présent
le virus corona en est un bon exemple. Du
point de vue du réchauffement climatique, de la biodiversité, de l'activité excessive et des voyages,
consommation incontrôlée, qualité de l'environnement et famille plus proche
relations, la situation actuelle est beaucoup plus bénéfique que tout ce qui
pourrait être décidé et mis en œuvre par décision humaine. Nous sommes obligés de repenser et d'être
contrôlé que nous en sortons.

"Du
la perception de la planète et la plupart des créatures, ce contrôle de l'activité humaine
est bénéfique », a-t-il ajouté.

"La recherche rigoureuse d'André Barbault est un
étude sur la manière de connaître et d'anticiper les tendances et les événements sociaux
avenir. Correctement utilisée, cette connaissance
pourrait permettre aux planificateurs gouvernementaux de se préparer, d'éviter le pire et de naviguer
actions pour créer les meilleurs résultats.

«Le travail de BarbauIt est un témoignage remarquable de la valeur de l'astrologie. S'il avait été écouté, le krach financier de 2008 aurait pu être largement évité. Et nous aurions pu être mieux préparés à la pandémie du virus corona. »

Cycles planétaires Astrologie mondaine peuvent être achetés sur Amazon.com ou auprès de l'Association astrologique: https://astrologicsalassociation.com/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *